Bestiaire imaginaire des papillons

On peut rencontrer entre 250 et 265 espèces de papillons de jour en France. Leurs couleurs, les dessins ornant les ailes, leur vol, les milieux où ils évoluent permettent de les identifier alors que leur nom…laisse parfois place à l’imaginaire :

apollon carte géographique tabac
Apollon Carte géographique Tabac d’Espagne

« Parti aux Aurores, avec l’intention de faire un inventaire Faune, me voilà en route de bon matin, l’air Candide, oubliant les Soucis de la veille où je fus pris à partie par ma mégère de voisine et son mari Robert le diable comme elle l’aime à le surnommer. Peu importe, cela est oublié, lorsque muni de ma Carte géographique, je cherche ma zone d’étude auprès d’un village.

Le champ voisin est couvert de pâquerettes, mais par ci par là, une Petite violette éclate de splendeur. Au détour d’un aulne glutineux aux feuilles à l’aspect Echancré, mes jumelles aux mains, j’observe une bergeronnette printanière de passage avec son ventre couleur jaune Citron. Aussitôt, je note l’observation et le Chiffre correspondant au code de reproduction équivalent.

Après des heures à errer en Solitaire dans les environs et bon nombre d’observations, je rejoins le village pour une pause méritée. Un petit restaurant m’appelle sur la place, fourmillant de locaux : une Belle dame répondant au doux nom de Diane, portant un Grand collier argenté, un descendant de Cardinal, fumant du Tabac d’Espagne, qui selon lui est bien meilleur, une Bacchante accoudée au bar du restaurant, sirotant son verre de vin sous les yeux d’un Apollon déchu de sa superbe, vêtu d’une chemise Bleu-nacré, un exemplaire de Tristan et Iseult à la main.

Après avoir dégusté un dessert Flambé, et salué Ariane la patronne de ce restaurant rustique, je cherche le chemin du retour, croisant une Petite tortue dans un jardin au détour d’Amaryllis, et je retrouve ma voiture. Il est temps de revenir vers le bureau…quelques heures de route m’attendent.

Après un arrêt à TEREO, où je croise le Grand sylvain de la maîtrise d’œuvre toujours à la tâche, je rentre tard chez moi, où un léger coup d’œil dans le Miroir me fait dire qu’il est temps de dormir. »

Retour aux actualités